Facebook

Histoire de l’ESIAL

L’Ecole Supérieure d’Informatique et Applications de Lorraine a été créée au sein de l’Université Henri Poincaré Nancy en 1990. Elle a accueilli ses premiers élèves (une quarantaine) à la rentrée 1990/1991 ; en 2010/2011, elle fête donc ses 20 ans.

Les directeurs de l’ESIAL
• Pierre MARCHAND (1990 / 1992),
• Monique GRANDBASTIEN (1992 / 1997),
• Jacques GUYARD (1997 / 2002),
• André SCHAFF (2002 / ….)


Création et faits marquants

Début des années 80
Les Universités de Nancy proposent toute la palette des formations informatiques (DUT, Licence, Maîtrise, MIAGE, DESS, DEA, Thèses …), mais il n’y a pas de formation d’ingénieurs spécifiquement centrée sur l’informatique.

Milieu des années 80
Idée de création d’une formation d’ingénieurs à Nancy par Claude Pair ; Pierre Marchand devient porteur du dossier.1er essai refusé par le Ministère, un second dossier confortant largement divers points comme : la connaissance de l’entreprise, l’expression écrite et orale, les langues vivantes, les stages, persuade le ministère de sa solidité et il le soutient auprès de la CTI.
Le Président de l’époque obtient la création de l’ESIAL sous forme d’une école interne article 33.

Juin 1990
1er concours spécifique de l’ESIAL. Le nombre d’inscrits et de présents aux épreuves est déjà une bonne nouvelle et plus encore, le nombre très restreint d’appelés suffisant pour remplir toutes les places prouve que cette création était très attendue par la population des candidats potentiels.

Septembre 1990
Rentrée de la 1ère promotion ESIAL, une quarantaine d’élèves. L’école est à cette époque (et le sera jusqu’à l’été 1997) hébergée dans les locaux du 1er cycle de la Faculté des Sciences à Vandœuvre-lès-Nancy.Cette première promotion et la seconde recrutée dans les mêmes conditions favorables furent, à leurs sorties, très vite intégrées dans tous les secteurs d’activité de l’informatique. L’adéquation de l’ESIAL avec les attentes de la profession se vérifia.

Septembre 1992
Création d’une 2e filière dans le domaine de la productique.Préparation de la 3e année et mise en place du projet industriel en relation avec les partenaires industriels de l’école (ce projet fait toujours partie du cursus de dernière année).

Eté 1993
Création d’Alisé, l’association des anciens élèves de l’ESIAL.

Septembre 1997
Changement de concours avec passage dans le concours national Archimède. Poursuite d’une politique très active de relations industrielles.Fin 1997
Renouvellement de l’habilitation à délivrer le titre d’ingénieur.

Entre 1997 et 2002
Refonte complète des programmes : dans un souci d’unité, suppression des deux filières distinctes, informatique et productique, au profit d’un diplôme ESIAL unique. Réalisation du dossier « bâtiment » dans le cadre du contrat de plan État-Région : l’ESIAL, alors hébergée à la Faculté des Sciences, souffrait d’un manque d’unité interne symbolisé par l’absence de locaux propres à l’école.

2003
Renouvellement, pour la durée maximale (i.e. 6 ans), de l’habilitation CTI à délivrer le diplôme d’ingénieur ESIAL.

2004
Mise en place du conseil de perfectionnement.

De 2005 à 2007
Construction du bâtiment de l’ESIAL, 193 avenue Paul Muller à Villers-lès-Nancy. Déménagement dans les nouveaux locaux en juin 2007 et inauguration officielle du bâtiment le 30 juin 2007.

Rentrée 2006
Démarrage de l’approfondissement LE (Logiciel Embarqué).

Rentrée 2007
Changement de concours : l’ESIAL quitte le concours E3A-Archimède pour rejoindre le concours TELECOM INT.

2009
Lancement, avec le soutien de l’école, du « Lorraine JUG » (Java Users Group de Lorraine).
Renouvellement, pour la durée maximale (i.e. 6 ans), de l’habilitation CTI à délivrer le diplôme d’ingénieur ESIAL.


Depuis sa création, l’ESIAL a formé plus de 1 300 ingénieurs et son réseau d’entreprises partenaires se développe un peu plus chaque année.
« L’année des 20 ans ESIAL » a officiellement été lancée le 27 novembre 2010 lors d’une cérémonie dont l’invité d’honneur était le parrain de la première promotion de l’école : M. Jean-Louis BEFFA, Président d’honneur de la Compagnie de Saint-Gobain.